L'athlète du mois All Tides

Le Nageur du mois All Tides

Chez All Tides, on nage en équipe. C’est pourquoi cette page a été conçue : on veut promouvoir les athlètes de tous les horizons afin de célébrer la communauté aquatique. Toute personne étant passionnée par la pratique d'un sport aquatique est un potentiel athlète du mois All Tides.

Vous êtes passionnés par le monde aquatique? Nous voulons vous connaître !
Que vous soyez un athlète débutant, un nageur de calibre olympique, un sauveteur ou un entraîneur, vous pouvez vous inscrire. Qu'attendez-vous : plongez dans l'aventure avec nous !

Août 2019 - Jeremy Koueiki

Jeremy Koueiki, nageur du mois d'août

Bonjour, je m'appelle Jeremy Koueiki. Je suis un nageur de 16 ans. C'est ma première saison de natation avec CASE natation, mais c'est ma 4e année de natation en compétition. J'ai commencé à nager à l'âge de 12 ans. Mon frère était également nageur et m'a encouragé à faire du sport. Ma nage préférée est le 200 QNI car, même si elle est difficile, elle est courte et douce et apporte le meilleur de chaque nageur. Cependant, mon meilleur coup est 200m de poitrine.!

Ce que j’aime le plus dans ce sport, c’est la discipline qu’il vous apporte, ce qui est une grande qualité de vie lorsque vous grandissez. Ce qui me motive, c'est d'aller à la piscine pour retrouver mes amis et d'aller à des rencontres palpitantes. Je pense qu'il est essentiel d'avoir un bon environnement sportif dans tous les sports et je suis reconnaissant envers celui que j'ai.

En conclusion, la natation est ma passion et j’ai hâte de voir ce que l’avenir nous réserve!!

Juin 2019 - Miori Hénault

Bonjour!

Je m'appelle Miori Hénault. J'ai 24 ans et je suis une paranageuse S14. J'ai une déficience intellectuelle modérée. J'ai commencé à nager à l'âge de 9 ans et, lorsque j'ai joint les rangs d'un club, j'ai adoré apprendre tous les styles de nage. Je m'entraîne maintenant avec le club CASE depuis l'âge de 12 ans. Je suis toujours heureuse de nager et de voir mes amis.

La nage que je préfère est assurément le style libre et les longues distances, car cela me permet de ne pas penser jusqu'à ce que la cloche sonne ! D'ailleurs, je détiens 3 records canadiens S14 au 400, 800 et 1500 libre et un record du monde S14 au 1500 libre. Mon entraîneur, Michel Tremblay, m'a aussi fait goûter à l'eau libre dans les eaux froides du Lac St-Jean ! J'y retourne encore pour un 10 km bientôt ! De plus, j'adore voyager à travers le Canada et les États-Unis avec mon coach et participer à des compétitions nationales et internationales !

Alors, en quelques mots, nager, c'est toute ma vie ! J'ai toujours le sourire car cela me procure un grand bonheur !

Mai 2019 - Sharon Donnelly

Comme beaucoup d’enfants, j’ai longtemps rêvé de représenter le Canada aux Jeux olympiques. Et j’ai toujours pensé que ce serait en natation. Mais lors de mes études au Collège militaire royal, j’ai découvert le triathlon, un nouveau sport qui a vite conquis mon cœur et qui a fait de moi une olympienne. Grâce à la discipline acquise comme nageuse de compétition, j’ai eu une carrière de neuf ans sein de l’équipe national de triathlon et participé aux Olympiques de Sydney en 2000. Après avoir quitté la compétition en 2004 et fondé une famille, je suis devenue entraîneuse de triathloniens et de maîtres-nageurs, et c’est à ce titre que j’ai mené l’équipe de triathlon des États-Unis aux jeux de Beijing en 2008.

Que ce soit comme athlète ou comme entraîneuse, j’ai toujours cherché à être visible et en sécurité dans les lacs et les rivières. Comme rien n’existait sur le marché, j’ai co-inventé MyFloat, un sac gonflable étanche hautement visible permettant de transporter des objets de valeur sans être incommodé. Grâce à cette invention, j’ai reçu de nombreux témoignages de nageurs qui ont réussi à surmonter leur peur de nager en eau libre. En 2015, je me suis associée au distributeur canadien Nordesco Inc. afin de rendre le sac MyFloat plus accessible et d’aider encore plus de nageurs. Pour mon plus grand plaisir!

Avril 2019 - Camille Milot

Je m’appelle Camille Milot et j’ai commencé la natation vers l’âge de huit ans. J’en ai désormais treize et je m’entraine au club de natation CAFA-les Fouiqs d’Anjou (oui c’est bien Fouiqs!), sous la supervision de mon coach, Oksana Bogush. Elle m’aide à me surpasser à chaque entrainement et me supporte et me corrige lors des compétitions. Les entrainements sont exigeants, mais j’ai compris qu’il faut souffrir et s’investir à fond si on veut s’améliorer. Et moi, j’aime voir le résultat de mon travail durant les compétitions.

Je me fixe souvent des objectifs personnels à court et à moyen terme. Par exemple, cette année je voudrais obtenir mes standards nationaux. Avoir des objectifs personnels m’aide à me concentrer sur ma progression et éviter de trop me comparer aux autres nageuses. Malgré cela, j’aime l’atmosphère des grosses compétitions (qu’elles soient locales ou extérieures à Montréal) qui me permet de mieux performer. Je continue à m’améliorer et j’apprécie toujours autant la natation, donc je crois bien avoir trouvé ma passion!

Mars 2019 - Cédric Fofana

Bonjour, je m’appelle Cédric Fofana, j’ai 15 ans et je plonge depuis que j’ai 6 ans, mais tout a commencé lorsque j’avais 3 ans. Une fois, je suis allé me baigner au Stade olympique et j’ai dit à mes parents que quand je serais grand, j’allais sauter sur des planches vertes.

Je me suis entraîné à Québec avec ARO Club de plongeon de Québec de 6 à 13 ans. J’ai fait récréatif, club-école, compétitif et sport-études. En 2017, je suis déménagé à Montréal pour m’entraîner à l’INS (Institut national du sport du Québec) avec l’équipe canadienne.

Jusqu’à récemment, je plongeais aux tremplins de 1 m et de 3 m, ainsi qu’à la Tour. Maintenant, je fais le 1 m et le 3 m autant dans le Junior que dans le Senior. J’aime plonger parce que j’aime l’eau. J’aime la sensation d’être dans les airs et de tourner. J’ai l’impression d’être libre tout en exécutant des mouvements contrôlés. Ce qui donne quelques fois des plongeons spectaculaires. Mon plongeon préféré: 307C (3 1/2 renversé groupé).

Février 2019 - Stephanie Horner

Premièrement, je tiens à remercier All Tides de m’avoir inscrite au tableau des nageurs du mois! C’est tout un honneur!

Je m’appelle Steph et je nage de manière compétitive depuis plus de vingt ans – eh oui, déjà! Je représente le Canada sur la scène internationale depuis 2008, année où j’ai obtenu ma première de trois sélections olympiques canadiennes (2008, 2012, 2016). J’ai fait de la compétition en piscine durant de nombreuses années avant de passer à l’eau libre plus tard dans ma carrière. J’ai choisi de faire cette transition parce que je voulais relever un nouveau défi tout en continuant à satisfaire ma passion pour la natation. Contrairement aux épreuves en piscine, tout est stratégie et adaptation en eau libre. Et c’est ce qui m’anime!

Je suis très fière d’avoir été la première Canadienne à gagner une épreuve de la Coupe du monde en eau libre, et la première Canadienne à avoir participé à des Jeux olympiques dans des compétitions de nage en piscine et en eau libre.

Je continue à m’entraîner et à faire de la compétition. Je vois déjà poindre à l’horizon les Jeux olympiques de 2020!

Comme moi, continuez de rêver et de nager!

Janvier 2019 - Annabelle Caron

Je m’appelle Annabelle Caron et j’ai 11 ans. Je nage dans le club de natation CAMO depuis 2 ans et demie. Je suis avant tout une fille très sportive. J’ai essayé dès mon jeune âge plusieurs sports comme la gymnastique artistique, le plongeon et le judo. J’ai toujours suivi et couru derrière mes deux frères plus vieux. Ce n’est donc pas étonnant que j’aie voulu suivre les traces de mon plus petit frère en handball et de mon frère plus vieux en natation. Je voulais gagner des médailles et voyager comme il le fait. J’ai donc intégré le club de natation CAMO.

Je ne vous cacherai pas que les entraînements de natation sont beaucoup plus exigeants que ceux de handball! C’est vraiment la gang d’amies, les entraîneurs imaginatifs et le fait de côtoyer des nageurs olympiques comme Katerine Savard qui m’ont convaincu de persévérer dans ce sport. Je suis encore une nageuse débutante, mais je participe à des compétitions à l’extérieur de ma région, j’apprends à me fixer des objectifs et à me dépasser à chaque entraînement pour les atteindre. Cette année, je prends même plaisir à me lever le matin pour nager avant l’école et à participer à des camps d’entraînement pendant les vacances scolaires. Bientôt, je participerai à des finales et gagnerai moi aussi des médailles!

Décembre 2018 - Noah Wasyliw

Je m’appelle Noah Wasyliw et je nage depuis l’âge de sept ans. La natation, c’est toute ma vie depuis déjà quinze ans et la pratique de ce sport m’a permis de développer des amitiés sincères. Je suis reconnu comme quelqu’un qui aime avoir du plaisir autour de la piscine, qui se donne à fond au sein d’un groupe et qui veut aider son équipe à connaître du succès. J’ai récemment déménagé à Régina où j’ai joint le programme universitaire de natation de même que la faculté des sciences de l’éducation.

Mon objectif est de participer aux jeux mondiaux universitaires de la FISU qui auront lieu cet été à Naples, en Italie, et j’espère que quelques-uns de mes coéquipiers m’accompagneront. Ma motivation en natation vient surtout de mes coéquipiers et des autres compétiteurs. Ce sont eux qui me poussent à devenir un meilleur athlète et à atteindre mes objectifs.

Novembre 2018 - Alisson Gobeil

Alisson Gobeil

Alisson est une jeune adolescente atteinte de la maladie dégénérative L’Ataxie-Charlevoix-Saguenay-Lac-St-Jean. Depuis son tout jeune âge, elle repousse les limites que la médecine avait dessinées. Alisson pratique la natation depuis qu’elle est toute petite. Au début, elle devait combattre l’eau froide de la piscine parce que l’atrophie de ses muscles, causée par l’Ataxie, l’empêchait de garder sa chaleur corporelle. Elle passait autant de temps sous la douche chaude que dans la piscine. Il aura fallu plusieurs années pour qu’elle réussisse à nager seule sans accompagnateur dans l’eau.

Depuis, elle s’est classée comme para nageuse, fait partie du club de natation le Juvaqua d’Alma et participe à des compétitions. Elle est également devenue la première para nageuse québécoise atteinte de l’Ataxie à poursuivre ses études en sport-études natation. Alisson s’est grandement démarquée aux Jeux du Québec 2018 à Thetford Mines en battant quatre nouveaux records provinciaux en para natation dans la catégorie S6, en plus d’obtenir trois médailles pour sa région. Ce qu’Alisson désire plus que tout, c’est de poursuivre la natation sur le circuit provincial et national si ses résultats le permettent.

Octobre 2018 - Mélanie Fabes

Mélanie Fabes

Je suis une maître nageuse au sein de l’équipe North Toronto Masters. J’ai fait mes débuts à la compétition à l’âge de 7 ans pour Dollard-des-Ormeaux – jusqu’à 17 ans –, et j’ai ensuite poursuivi avec Pointe-Claire. Après une pause de 10 ans, j’ai effectué un retour à la compétition et compris pourquoi j’étais née pour ce sport. J’adore participer à des affrontements à l’échelle provinciale, nationale et mondiale.

La natation est pour moi source de plaisir, de bonne forme et de camaraderie. En plus d’être inclusif, nager pour une équipe de maîtres fait vibrer la compétitrice en moi et me procure beaucoup de joie. Mais, ce que j’aime par-dessus tout, c’est de pouvoir aider les nageurs de tous les âges et de tous les niveaux. De plus, comme je fais de la natation depuis que je suis très jeune, et que j’ai nagé au sein d’équipes de maîtres à Montréal et à Toronto, j’ai développé un vaste réseau d’amis dans le milieu de la natation et je me sens pleinement membre de la communauté des maîtres nageurs.

Septembre 2018 - Andréa Séguin

Andrea Segin

J’ai découvert mon sport à l’âge de 12 ans, en 1982. Mes parents m’ont inscrit dans un petit club et trois ans plus tard, quand il a fermé ses portes, je suis allée à CAMO…et c’est là que tout a réellement commencé pour moi. Je me suis vite rendue dans le groupe Senior et ai pu être finaliste aux Championnats canadiens et participer à plusieurs voyages, ainsi qu’aux Essais pour les Jeux olympiques de Séoul en 88, expériences riches qui ont formé mon adolescence. J’ai ensuite été recrutée par Byron MacDonald pour nager avec lui à l’Université de Toronto, pendant trois ans, une autre magnifique étape de ma vie.

Je nage maintenant chez les Maîtres à CAMO et j’agis en tant que capitaine de l’équipe…et tout comme dans mon “jeune temps” je me spécialise dans les sprints, particulièrement les 50 et 100 libre (première au Canada dans mon groupe d’âge depuis les 8 dernières années et top 10 au Monde) et le 50 papillon. En tant que Maître, j’ai eu le plaisir de pouvoir participer aux Championnats du Monde à Montréal et à Budapest, aux Pan Am en Floride en plus de voyager à travers le Canada. J’ai également l’immense privilège d’être commanditée par Aquasphère Canada comme ambassadrice pour la ligne MP - quelque chose dont je suis très fière. Pour moi l’eau est mon élément et la natation fera toujours partie intégrante de ma vie.

Aout 2018 - Xavier Desharnais

Xavier Desharnais

J’ai toujours été plus à l’aise sur le bord de l’eau. Mes premières compétitions vers l’âge de 7 ans m’ont confirmé ce que je me doutais déjà; j’adorais l’eau ! Sans faire trop de vagues (hoho) dans mes premières années au club de natation de Sherbrooke, j’ai commencé à me spécialiser dans la distance. 400 m, 1500 m, 2 km, 5 km en piscine, ce n’était jamais assez pour moi. C’est alors que mon entraîneur m’a fait découvrir l’eau libre ! Je pouvais maintenant nager presque à l’infini !


Mon rêve alors, c’était de gagner les célèbres Traversées du Lac Memphrémagog et du Lac St-Jean, des épreuves de 32 et 34km ! En m’entrainant très fort et en m’amusant dans l’eau, j’ai finalement réussi à devenir le premier canadien en 20 ans à remporter la mythique Traversée du Lac St-Jean, et même à répéter l’exploit l’année suivante. Après plus de 10 ans sur le circuit international des Coupes du Monde, autant sur 10 km que sur les plus longues distances, je tire maintenant ma révérence à la fin de l’année 2018, avec un sentiment d’accomplissement! On pourra tout de même me voir près d’une piscine ou d’un lac dans le futur, ça c’est certain!

@xavdesharnais

JUILLET 2018 - Nicolas Masse-Savard

Nicolas Masse-Savard

J’ai commencé à nager à l’âge de 8 ans. À ce moment, mon seul et unique but était de battre ma grande sœur. Toutefois, il m’a fallu attendre mes 12 ans pour la surpasser une première fois, sur un 2km en eau libre. J’ai effectivement eu un lent départ dans ma carrière de nageur, mais ma persévérance m’a permis de connaître une progression stable et constante qui ne s’est pas encore arrêtée à 23 ans. Vers 2011, je commence plus sérieusement à me spécialiser en eau libre : longues distances dans des lacs, océans, rivières, etc. Ce sport, qui est distinct de la natation en piscine, est très intéressant puisque le nageur doit composer avec de multiples facteurs qui viendront compliquer la course. L’eau libre permet également de nager dans les plus beaux cours d’eau du monde, ce qui n’est donné à presque aucun sport !

@nicmassesavard

JUIN 2018 - Katerine Savard

Katerine Savard

J’ai commencé à nager vers l’âge de 10 ans, car ma mère avait peur de l’eau et qu'elle voulait que je sache nager. Il s’est écoulé plusieurs années avant que je développe un certain talent. Toutefois, dès que j’ai commencé à m’améliorer, ma progression a été fulgurante. C’est vers l’âge de 16 ans que j’ai fait ma première équipe nationale, c’était l’équipe senior. J’ai donc sauté plusieurs niveaux et je n’ai jamais fait partie des équipes développement ou junior, même si j’avais encore l’âge.

Ça fait maintenant 9 ans que je représente le Canada sur la scène internationale. Depuis toutes ces années, j’ai participé à 2 Jeux olympiques, j’ai gagné 1 médaille de bronze aux Olympiques de Rio, j’ai remporté une médaille d’or et une d'argent aux championnats du monde en 2016. J’ai aussi gagné plusieurs médailles dont celles d’or aux Jeux du Commonwealth, aux Jeux Pan américains et aux Mondiaux universitaires.

@katerinesavard

MAI 2018 - Claude Latulippe

Le sport aquatique fait partie intégrante de ma vie depuis mon plus jeune âge. J’ai commencé à faire de la compétition à 11 ans.
La natation est ma passion, je suis littéralement tombé en amour avec l’ambiance dans les piscines lors des compétitions et le sentiment de bien-être que je ressens après un entraînement. Ma spécialité est le crawl de courte distance en sprint, mais je pratique aussi le dos, la brasse et le papillon en m’entraînant.

Cette passion s’est ensuite transformée en carrière chez Aquam inc. où j’occupe présentement le poste de Directeur des ventes. Je me donne comme mission de transmettre ma profonde affection pour la natation à mes enfants afin qu’à leur tour, ils développent une passion pour ce sport.